20 | 07 | 2018

Reportages

Bienvenue dans nôtre rubrique "Reportage" dont la substance est dédiée aux comptes rendus de compétitions ou d'évènements particuliers du parachutisme.



Big way camp Véloce-Brienne mai 2010

Actualités - Reportages
Lundi, 31 Mai 2010 21:23



Lieu : Brienne le château

Dates : 6-9 mai

Le team Véloce, conjointement avec son centre partenaire le CPS Brienne le château, était désireux de continuer la démarche entamée en 2009 avec son 50 way camp qui avait rassemblé une cinquantaine de relativeurs autour du projet de construire une culture de la grande formation parmi les relativeurs français (qui n'en n'étaient pas encore dotée éventuellement ...). L'un des objectifs de ces évènements était de commencer à mobiliser graduellement les parachutistes français vers un projet encore un peu lointain de record de France, projet qui avait été susurré à l'oreille des gens à l'issu de la première édition du Big way camp ... Lentement le projet aurait pris forme dans le temps et l'espace et il ne fait aucun doute que les clans se seraient alliés pour une mobilisation générale, une levée en masse du ban et de l'arrière ban pour courrir sus au record si l'impétuosité et le sectarisme à la française n'avaient pas semé les germes d'une certaine discorde au sein de la communauté des relativeurs français ... Bref ! fidèles à son principe de poursuivre la manoeuvre malgré la tempête et soutenu par l'adage qui dit "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort", le team Véloce-Brienne a tenu à maintenir son calendrier des big way camps  en espérant avoir quelques troupes fidèles pour constituer au moins un petit bataillon à défaut d'un corps d'armée pour continuer à travailler sur son projet de Big way team.

Mais de la pluie ou des projets concurents, on ne saurait dire finalement quels furent les éléments les plus perturbateurs pour expliquer une petite baisse de la mobilisation. Néanmoins nous fûmes ravis de pouvoir compter sur les plus fidèles qui constituent le coeur du projet ainsi que sur quelques contingents extérieurs issus de quelques contrées septentrionales. Tout ce petit monde, faisant fi des pires prédictions de la météo nationale, eu plaisir à se retrouver à Brienne. Nous pûmes percevoir, parmi cette sympathique assemblée, l'émergence d'un vrai esprit de corps. Ceci rendit l'ambiance au sol fort agréable et l'esprit recherché faisant appel à la convivialité, le fair play et le dépassement de soi fut, semble-t-il, trouvé.

Bien entendu on ne peut se satisfaire encore du résultat final des sauts qui manquent, comme le disent les footballeurs, de "réalisation". Pourtant beaucoup d'atouts sont là pour que les sauts soient réussis ... des supers pilotes, une base solide et rapide (peut-être même un peu trop vous dirons certains !), des deuxièmes lignes et 3 ième ligne rapides en approche. Peu de temps après la sortie tout le monde est dans son secteur d'approche, dans son "stadium", prêts à concrétiser la figure. Mais, comme un effet papillon, un petit relachement dans un secteur peut engendrer une tempête à l'autre bout de la figure par onde de choc. Il manque certainement un peu de technique individuelle dans l'ensemble qui permettrait un peu plus de solidité et d'encrage sur certaines charnières de figures ou dans des lignes. Mais le faible nombre de sauts du aux multiples stand byes météo n'ont pu permettre une montée en puissance et un apprentissage progressif. Le très fort degré d'hygrométrie et un froid inhabituel pour la saison ont donné quelques difficultés supplémentaires au team dont les visières de casque s'embuaient comme rien !

Malgré tout, Je ne pense pas me tromper en disant que cette deuxième édition du big way camp Véloce-Brienne fut apprécié par tous les participants et il semble qu'un vrai esprit d'équipe est né au sein de cette petite confrérie. Une troisième édition consécutive est prévue du 24 au 27 juin prochain, en espérant que la météo sera favorable aux sky gods cette fois !

Et maintenant un résumé de cet évènement en images !

Et des tas de photos !

Lire la suite... [Big way camp Véloce-Brienne mai 2010]
 

Coupe de la ligue Ile de France 2009

Actualités - Reportages
Mercredi, 09 Décembre 2009 11:31


action

La Ligue de parachutisme de la région Ile de France organisait conjointement avec Véloce Parachutisme sa 4 ième édition de sa compétition annuelle de fin d'année de VR3 en soufflerie. Cette compétition est la seule compétition indoor en France avec le Challenge indoor Aerokart. Cet évènement a connu une petite baisse de fréquentation cette année avec seulement 15 équipes inscrites contre 25 l'an passé mais l'ambiance sportive était de mise comme pour les grandes occasions !

7 équipes étaient issues de la ligue Ile de France dont les équipes de l'ASPU qui étaient venues en nombre comme d'habitude, dotées de leurs meilleurs athlètes et dieu sait s'ils sont nombreux ! La Ligue permit néanmoins à des équipes issues de ligues voisines de participer, notamment la ligue de Picardie qui amenait également son lot d'équipes sérieuses comme les truculents Vienntala, CPNice-Picardie ou encore PCP Airxygène Picardie. La ligue du Nord se joignait de même à l'évènement avec les Corsaires du Para club Jean Bart (célèbre corsaire donc ...).

Bref une belle petite communauté de compétiteurs loisir se retrouvèrent en cette journée du 6 décembre dont la météo n'aurait permis aucun saut. Et c'est tout l'intérêt de la soufflerie : pouvoir continuer à s'amuser et organiser des compétitions en plein coeur de l'hiver !

Ah ! la compétition ... rien de tel pour justifier son goût au sport, le Vol relatif en l'occurence. Mon rôle est habituellement du côté des performers mais ma mission cette fois ci était, en tant que représentant de Véloce Parachutisme, de coordonner la logistique et la mise en place de la compétition. Je repris le même format de compétition que l'an passé et qui avait fait ses preuves. J'avais eu, quelques mois plus tôt, des velléités de modifier le format de cette compétition en essayant d'introduire un mode de classement par pools et systèmes d'élimination directe par tableaux comme il se fait au tennis ou en escrime (c'est de là que je tirais mon inspiration d'ailleur). Mais mon projet, sans doute un peut trop ambitieux et trop novateur dans l'esprit des compétiteurs habitués au format traditionnel, ne trouvit pas l'écho nécessaire pour convaincre. Mon soucis était , en tant que coordinateur de l'évènement, de trouver un format qui puisse permettre de créer du suspens dans le classement. Le système d'élimination directe avec un tableau de perdants et de vainqueur me paraissait intéressant en permettant de créer une sensation de risque et d'incertitude quant au résultat. L'idée était qu'une équipe forte puisse être mise à mal par une équipe outsider. Ne pouvant imposer ce nouveau format dont je ne savais s'il était fiable dans son exécution, nous ne nous risquâmes point à cette innovation et nous choisîmes la bonne vieille formule des manches avec cumul de points. 

Afin de garantir aux participants un certain dynamisme dans la compétition, voire un suspens en temps réel (qui aurait éventuellement pu être commenté par un Nelson Monfort si nous avions été en plein milieu du Stade de France entourés de miliers de spectateurs), je choisis la formule du jugement en direct avec tous les risques et les contraintes que cela comporte. Notre collège de juge se quantifiait à un nombre énorme de deux ... moi même et Eric Dussault lui même juge FAI pour la France. Cette compétition ayant un caractère tout à fait informel, nous prîmes la liberté d'adapter notre système de jugement aux contraintes du direct. Nous mîmes au point notre protocole de jugement pendant les séances de vols d'entrainements que chacune des 15 équipes réalisèrent avant le début officiel des 4 manches que constituaient cette compétition. Eric s'occupait ainsi de contrôler le temps de travail (les classiques 35 secondes au départ de l'étoile) pendant que je contrôlais les figures. Avant le début des épreuves je prenais le soin de prévenir les équipes que je m'accordais un système de jugement basé sur un système de "droit divin " ce que personne n'osa contester ... Les équipes étaient prévenues qu'à la moindre incartade, au moindre doute, une faute serait infligée. A l'écoute de cette menace les équipes décidèrent de miser sur un vol orienté vers la propreté (ce que je leur conseillais de même ...).

Bénéficiant des superbes innovations apportées par Aérokart en terme de retransmission vidéo, nous pûmes offrir aux équipes de la vidéo en direct live dans la grande salle de séminaire qui servait de camp de base à tout ce parterre de compétiteurs désireux d'en découdre. Mon ordinateur branché sur le réseaux, nous pouvions retransmettre les images fournies par le nouveau système de gestion vidéo d'Aérokart sur un grand écran via un rétroprojecteur. Ainsi nous pûmes assumer le jugement en direct avec annonce des résultats immédiatement. Les participants (et le public s'il y en avait eu) suivirent en temps réel et en direct l'évolution de la compétition.

Après deux manches je décidais de réorganiser l'ordre de passage des équipes dans le sens inverse du classement afin d'aboutir à un dénouement de la compétition tel que je le conçois c'est à dire avec le plus de suspens possible. C'est ainsi que nous pûmes savourer la lutte entre l'équipe des Ciel mon ordi ASPU et Les filles ASPU Maubeuge qui se livraient à une lutte acharnée au coude à coude. Mais voyez plustôt tout ceci en images !

Lire la suite... [Coupe de la ligue Ile de France 2009]
 

Championnat de France indoor 2010 à Aérokart : Mad minute !

Actualités - Reportages
Vendredi, 19 Février 2010 23:31

logo_competitionimage001


Aérokart a organisé sa 4ième édition du championnat de France indoor lors du Week end du 20-21 février 2010. Cette compétition, communément appelée Challenge Aérokart, prend une dimension nationale en s'inscrivant dans le registre des compétitions de référence dans le calendrier parachutiste français. L'utilisation courante de la soufflerie par les parachutistes français et  l'élévation du niveau technique des équipes qui en résulte participe au fait que nombreuses sont celles qui s'inscrivent désormais dans ce championnat qui présente les mêmes catégories qu'un championnat outdoor c'est à dire la N1 et la N2. De plus des équipes de haut niveau françaises y participent avec passion, ce qui rend cette rencontre encore plus intéressante techniquement parlant. Il faut regretter néanmoins l'absence d'autres grandes équipes internationales comme des équipes américaines et européennes qui préfèrent se rendre au World challenge de Bedford qui a lieu en avril. L'équipe Belge Hayabusa y participe certaines années mais depuis que les pays comme la Hollande, l'Angleterre ou l'Allemagne sont dotées de souffleries il semble que nos voisins européens soient moins enclins à faire le déplacement. Pourtant le niveau des équipes françaises devrait être un challenge pour certaines équipes internationales et stimuler leur compétitivité. Cependant il est probable que le faible montant du prize money dédié au Challenge AK ne justifie pas un long déplacement pour des équipes outre Manche, outre Rhin et outre Atlantique. De plus le Tunnel d'Aérokart, malgré le fait qu'il Fut le premier en Europe (mai 2002) à vocation sportive et la plus puissante de son époque, a souffert d'une mauvaise réputation quant à sa taille et qualité du flux après l'apparition d'autres souffleries sportives. Désormais la soufflerie Aérokart a été largement "upgraded" et "updated" et son souffle n'a rien à envier aux autres souffleries.

Le Challenge Aérokart existe depuis 2003 mais n'a obtenu son titre de Championnat de France qu'en 2007. Le format initial consacré à cette compétition indoor était une toute autre formule tout à fait inédite inventée par Manu Ars (Véloce) et basée sur de la vitesse. Il fallait faire un nombre de figures sur une séquence donnée en un minimum de temps au départ d'une étoile. La formule était intéressante et novatrice mais elle s'écartait trop des standards de compétition FAI qui allaient être directement importés en mode indoor dans les compétitions mises en place dans les nouvelles souffleries, notamment le World Challenge à Bedford. Comme la volonté était aussi d'inscrire cette compétition indoor française dans le calendrier des compétitions officielles fédérales, il fallut adopter les standards des compétitions officielles. Mise à part la sortie d'avion et l'allègement du programme des blocs notamment en N1 avec l'impasse faite sur les blocs 1 et 13, tout y est ... même le bloc 8 !

Mais voyons en images comment c'est déroulé cette compétition où 15 équipes de N1 et 16 équipes de N2 se sont données rendez-vous pour 10 manches de folie ... des superbes "mad minute" !

Lire la suite... [Championnat de France indoor 2010 à Aérokart : Mad minute !]
 

USPA championnats nationaux US 2009 à Spaceland

Actualités - Reportages
Vendredi, 16 Octobre 2009 09:33

uspaindex_04

Les championnats nationaux américains ont commencé depuis déjà 5 jours à Spaceland skydive center et cet évènement est, comme à son habitude, riche en suspens et très intense d'un point de vue sportif. La compéttition de VR4 s'est terminée mercredi soir avec à la clé un nouveau record du monde à 45 points en 35 secondes. Ce championnat américain était annoncé comme le rendez-vous à ne pas manquer pour les équipes de VR4 Airspeed, Perris Fury et les tous nouveaux challengers (les équipiers ne sont pas nouveaux ... mais l'équipe oui) Spaceland force xp. Rappellons que cette compétition est déterminante en année off (c'est à dire sans championnat du monde) car l'issue du classement déterminera quelle équipe sera désignée équipe nationale pour les prochains championnats du monde (l'année "on" c'est à dire 2010). La bagarre est rude, le niveau est très élevé entre les équipes et chaque équipe fait le maximum pour remporter son titre si précieux. Airspeed, tous champions du monde qu'ils sont, n'étaient pas garantis de pouvoir à nouveau défendre leur titre l'année prochaine en Russie. On se rappel en 2002 la célèbre ambuscade de l'équipe à 4 Golden Knights qui avait ravi contre toute attente la première place aux Maajick et Airspeed, faisant d'eux l'équipe nationale pour 2003 à Gap. D'autant que cette année à Spaceland la sixième manche de VR4 allait être déterminante, préfigurant un futur record du monde ou tout du moins une sacré performance qu'il ne fallait rater pour rien au monde ...

Perris Fury est connu pour être spécialiste des sauts ultra rapides comme le saut de la manche 6 et faisait d'eux un prétendant à cette distinction de recordman du monde. L'équipe a bel et bien réalisé une belle performance en rythme mis s'est vue pénalisée de 3 points pour passer de 46 à 43 points en 35 secondes. Les Airspeed aussi ont laissé quelques plumes dans le saut avec notamment une faute vidéo (à plat en sortie) apparemment ce qui les pénalise d'un point ramenant leur score de 45 à 44 points. Et c'est finalement Spaceland Force xp qui remporte la manche et la distinction de recorman du monde avec un score à 45 points après déduction d'un point sur leur performance. Le record du monde officiel est donc désormais de 45 points en 35 secondes.

Voici la composition du saut :

091015_Round6

Voici l'ambiance autour des écrans de jugement (source NSL)

Lire la suite... [USPA championnats nationaux US 2009 à Spaceland]
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL