28 | 07 | 2017
Menu principal
Formulaires résas

La dream team PAC Véloce de la semaine

team

Semaine du 8 au 12 juin 2009

Voici notre dream team de la semaine. Une belle équipe de "PAC men" (and woman). Gregory, François et Emilie étaient nos élèves de la semaine. Une gendarmette, un futur docteur en Droit et un spécialiste de la chirurgie assistée par ordinateur. Et l'un d'eux arrivant avec 1h30 de vol en soufflerie ... La semaine allait s'annoncer intéressante à bien des égards ! Voici quelques photos de leur stage dans le superbe cadre de Gap-Tallard ...

 

Lundi matin, Céline accueille notre équipe d'élèves et leur donne les dernières consignes avant le début du stage.

 

Greg s'équipe pour son premier saut. Greg vient de Strasbourg et fait un doctorat de Droit. L'expérience était intéressant avec Greg ... en effet il a fait pas moins d'une heure et demie de temps de vol en soufflerie cet hiver. Avant même de faire sa première vraie chute libre il sait déjà faire (en soufflerie) ce qu'un parachutiste de 70 sauts doit savoir faire. Comment allait-il convertir son expérience de la soufflerie en chute libre ? J'étais impatient de découvrir cela !

Les trois premiers sauts ont été "normaux" c'est à dire pas mieux finalement qu'un élève qui n'a aucune expérience de la soufflerie. Je dirais même que Greg était un peu plus stressé que la normale. En effet après des vols d'une durée moyenne de 2min30 Greg se trouvait un peu pressé par les 55 secondes que durent la chute libre d'un élève PAC en partant à 4000 m et en ouvrant à 1500 m ... Et puis dès que la confiance s'est installée, Greg a su resortir toute son expérience de la soufflerie. Lors du dernier saut de la formation, là où classiquement on vérifie chez l'élève les bases avant de le laisser sauter seul, Greg a tenu à me montrer ce qu'il avait appris à la soufflerie ... Et après deux petits tonneaux en guise d'exercice après la sortie d'avion Greg m'a fait un programme de Vol relatif que même un élève B2 (au moins 40 sauts) ne sait pas forcément réaliser ... il m'a fait une "valise" dans chaque sens et deux "caters" parfaits ! Pour le novice qui ne comprendrait pas pourquoi celà est si impressionnant : Greg a fait au 6 ième saut d'un stage PAC un programme qui aurait pu être réalisé par un parachutiste qui aurait au moins 70 sauts ! L'expérience était finalement concluante ! Néanmoins mon conseil est de faire un tout petit peu de soufflerie avant de commencer un stage histoire de prendre des sensations mais ensuite vite passer à de la vraie chute libre dans le ciel avec le sol qui se rapproche à 180 km/h. Ensuite vous pouvez retourner en soufflerie pour progresser plus vite en effet. La soufflerie a une influence significative sur la progression technique d'un parachutiste.

Greg à l'atterrissage de son dernier saut du stage ...

 

Emilie est gendarme fraichement promue à Sisteron, la ville juste avant d'arriver à Gap. Sisteron est une ville célèbre pour sa citadelle où Napoléon passa une nuit et faillit se faire tuer lors de son retour de l'ile d'Elbe. Sisteron est aussi la ville où Louis de Funes sévissait dans "Le gendarme de St-tropez" avant d'être muté pour St-Tropez (verifiez !). Elle ne pouvait pas mieux tomber comme mutation ... Avec un oncle pilote de chasse sur Rafale, une formation de parachutisme militaire à l'ETAP, Emilie décidait tout naturellement de se tourner vers la chute libre et ses indicibles sensations.

Emilie de retour de son premier saut. La première chose qu'elle a dit en arrivant : "on remonte ?"

Emilie a fait une superbe formation. Quasiment autonome dès le 3 ième saut je n'avais plus qu'à filmer et la laisser s'amuser en chute !

Emilie à la porte de l'avion lors de son premier saut solo ... c'est toujours un moment impressionnat de se dire que son moniteur adoré n'est plus là !

Emilie au posé de son saut solo. Tout s'est bien passé ...

 

Et François de Grenoble qui est spécialiste dans la chirurgie assistée par ordinateur. Qui aurait cru qu'un métier comme le sien le dirige un jour vers la porte d'un avion à 4000 m de hauteur dans le ciel de Gap ! François a fait sa PAC avec Marin Ferré (mon frangin !) qui n'est ni plus ni moins que double champion du monde de VR4 et actuel entraineur des équipes de France de Vol relatif à 4.

Et hop c'est parti pour le saut solo libérateur ! On coupe litéralement le cordon ombilical avec son moniteur qui mis au monde un parachutiste !

 

Félicitation à nos trois stagiaires de la semaine !

 

Martial Ferré

Véloce Parachutisme/ juin 2009