24 | 04 | 2017
Menu principal
Formulaires résas

The Perris Wheel


Véloce participait, avec une bonne quinzaine de français, au "Perris fling" Event à Perris Valley en Californie au mois de mai dernier au cours duquel fut réalisée en chute libre l'une des plus belles figures de ces derniers temps. 151 parachutistes ont formé dans le ciel californien ce qui deviendra la fameuse "Perris wheel". Récit de cette aventure en images grâce à la caméra de Véloce TV et de son reporter de guerre qui participait à l'évènement en tant que capitaine de secteur

Le "Perris Wheel"
Le groupe P3, organisation américaine de grands évènements parachutistes que l'on appelle communément "Big way", avait annoncé pour son annuel "Spring fling" du mois de mai, un saut à 200 parachutistes afin de continuer de recruter et d'entrainer les parachutistes du monde entier pour l'évènement majeur : le record du monde à 500. 200 étant un nombre déjà impressionnant, c'est aussi le nombre maximum de parachutistes que peuvent emporter les avions de la DZ californienne aidés par une flotte extérieure d'autres appareils venus compléter le dispositif aérien. Des formations à 200 parachutistes sont organisées très régulièrement au cours de l'année avec d'autres organisations telles que le World team ou encore le record allemand, et le groupe P3 en avait déjà organisé 2, l'un en octobre 2010 et le dernier en octobre 2011 (le California state record).

(le California state record en 2011)

Le monde du parachutisme étant somme toute un monde relativement petit, les personnes capables de se joindre à de tels évènements ne sont pas aussi nombreuses et la population se dédiant à ce style de parachutisme est très solicitée de part le monde. Voyager jusqu'aux USA coûte cher et les personnes se restreignent à un évènement par an de manière générale.

C'est ainsi que P3 ne trouva pas ses 200 personnes nécessaires, ou tout du moins suffisamment aguerries, pour son "Spring fling" 2012 à 200. Il préféra finalement privilégier la qualité face au nombre, ne sélectionna que 150 personnes et changea le design de la figure prévue (qui permettait de tester le design choisi pour le record du monde) pour un design bien plus "challenging" afin de conserver l'esprit de compétition envers les participants.

Et c'est ainsi que naquit le "Perris wheel" ...

Voyez tout d'abord en vidéo cette aventure hors du commun :

la version courte (la plus célèbre !)

Et la version longue avec les scènes de préparation au sol ...

(le chef d'oeuvre)

Il fallut bien évidemment plusieurs tentatives pour réussir cette figure. La première journée était consacrée aux essais. Dans la salle des capitaines, à l'issue de chaque saut, les discussions allaient bon train afin de mettre au point des stratégies de construction. Chacun des capitaine (dont je faisais partie) avait la charge d'un secteur et devait manager une bonne quinzaine de parachutistes chacun en surveillant si ceux ci faisaient les bonnes approches ainsi que les bons appontages.

Séance de débriefing du capitaine français (en l'occurence votre serviteur !) pour ses troupes afin de garantir la qualité du secteur. Et s'il porte sa casquette rouge c'est que l'enjeu est de taille !

Moment crucial : le vol en formation de toute la flotte emportant 150 parachutistes (ou 200 si besoin !)

Les français en approche sur leur secteur. Notez bien les approches en "stadium" parfaites.

(Photo Rénald Louchart)

Le zipper est construit. Les loops peuvent commencer à se connecter !

(Photo Rénald Louchart)

 

L'ensemble des participants se regroupent une dernière fois autour du chef, Dan BC, qui coordonne l'ensemble du projet. Le saut fut réussi parfaitement le matin du quatrième jour.

(Photo Rénald Louchart)

 

Certe il aura fallu plusieurs tentatives pour réussir un projet constitué "seulement" de 150 parachutistes. Le design de la figure était nouveau pour un tel nombre. Habituellement les figures de masse ne se font pas sur un design de type rond formé de si larges boucles. Ce fut là d'ailleurs le point difficile du projet : faire connecter les lignes. Les gens ne se rendent pas forcément compte de la difficulté de faire se joindre des personnes par la main sur de si larges lignes. Construire une étoile géante n'est donc pas aisé bien que le design et le concept soit simple !

La difficulté résidait dans le fait de fermer les lignes entre les petites étoiles elles même connectées aux "Zippers". Les Zippers ont été rapidement maitrisés dès la première journée. D'ailleurs, l'ordre était donné aux lignes extérieures ainsi qu'aux petites étoiles de ne pas se connecter afin que la base et les Zippers (structure intérieure en 5 branches en rayon) aient le temps de s'habituer à leur travail. C'est pourquoi la première journée ne fut pas fructueuse en terme de succès global mais néanmoins riche en enseignements qui permirent les jours suivants de s'approcher du but ultime.

Sauts après sauts, le groupe à 150 s'approchait de manière irrémédiable du but. Et au matin du quatrième jour, le "Perris Wheel" vu le jour sous les yeux ébahis des témoins restés au sol. Une figure parfaitement ronde, ressemblant à ... un vel enjoliveur ! D'où le nom donné à cette magnifique figure : Perris Wheel.

Après ce premier succès, l'équipe P3 fixa un deuxième enjeu au Team à 150 : réaliser une deuxième figure une fois la première construite. En d'autres termes : faire un deuxième point ! Et l'équipe se remit donc au travail. A chaque tentative, le "Perris Wheel" renaissait de ses cendres, tel un Sphynx dans le ciel californien bleu azur, pour tenter de se transformer en pétale de fleur géante. Le projet était d'ampleur et il s'en est fallu de peu pour réussir le projet parfaitement lors de cette quatrième journée. Néanmoins, la fatigue commenca à gagner les troupes qui devaient endurer de longs séjours au soleil, sous la forte chaleur et dans la poussière lors des grandes répétitions au sol avant les sauts. Le deuxième point eut néanmoins lieu lors d'un saut mais il ne fut pas jugé satisfaisant aux yeux du groupe P3.

Le dernier jour, au petit matin, l'énergie semble être revenue pour cette nouvelle tentative mais un avion se perd lors d'un nouveau passage à la verticale suite à une première présentation manquée. Le top largage est donné alors que l'avion perdu revient de loin, trop loin pour permettre aux parachutistes qu'il contient d'arriver à temps dans la figure parfaitement construite qui n'attendait plus qu'eux ... Dommage car la pétale de fleur géante aurait vu le jour lors de ce printemps californien magnifique ! Il y aura deux autres tentatives infructueuses avant que les gens se disent au revoir pour un prochain évènement en Californie avec le groupe P3. Les parachutistes venus du monde entier repartent de Californie avec le sentiment d'avoir néanmoins accompli un beau challenge, une figure inédite qui restera à jamais dans les annales du parachutisme de grande formation.

Les troupes françaises, qui étaient de 15 c'est à dire 10% des effectifs du projet, se sont merveilleusement comportées en faisant montre d'une grande qualité humaine et technique.

Pour ma part, en tant que Capitaine du Team P3 invité pour aider au projet aux côtés des meilleurs coach de la planète dont mon ancien rival et neanmoins ami DanBC, cette aventure du Perris Wheel restera l'une des plus marquantes de ma carrière. Elle ne fait ainsi qu'accroître l'envie de poursuivre vers d'autres projets aux côtés de Dan et du Team P3. Le projet ultime étant le fameux record à 500 qui malheureusement est pour l'instant retardé par manque de moyens aériens. Mais afin de continuer à entretenir la flamme ardente des parachutistes de record, le groupe P3 propose à ses troupes un autre record : celui des USA qui est de 300 et qu'ils aimeraient réhausser à 333 ... Le projet est prévu pour décembre 2013.

Je ferai sans doute partie de l'aventure avec mon groupe de très bons relativeurs qui me suivent déjà un peu partout lors des "Oriflam" et le nouveau "Mission : Impossible !".

Pour l'heure, il y a encore plein d'évènements à venir pour 2013 ... et peut-être un record de France enfin ?

 

Martial Ferré alias "Maréchal Berthier"

Copyrights Véloce parachutisme septembre 2012

Martial Ferré saute avec

Sponsor officiel de