20 | 07 | 2018
Menu principal
Formulaires résas
Activités parachutistes spécialisées

Championnat du monde de parachutisme 2010 : Combats difficiles !

IMG_3312

Journées du 2 et 3 août 2010

Les épreuves à 8 de Vol relatif ont débuté seulement un jour après les premières manche à 4. Le VR8 France fait un bon début de compétition avec 3 manches remportées sur 4 contre les américains lors de la première journée (2 août). Au soir de cette première journée de compétition, l'équipe de France se couche avec une avance de 3 points sur ses poursuivants, les Golden knights (USA). Pendant ce temps, l'équipe de France de VR4 est au coude à coude avec l'équipe Airspeed qui rattrape ses trois points de retard en seulement une manche lors du 4 ième round ....

Les Airspeed ont réalisé une excellente 4 ième manche qui leur permet de revenir au score avec le 4 France. Notre équipe nationale à 4 n'entend pas se laisser rattraper ainsi et réalise une très bonne 5 ième manche qui leur donne à l'issue l'avantage de deux points.

 

Le matin même notre équipe à 8 se défendait bien et mettait la barre haute dans un contexte un peu tendu entre trois équipes qui avaient toutes trois la prétention au titre.

C'est notre équipe à 8 qui remporta la première manche allègrement avec un superbe 25 contre 23 pour les américains. Notre saut est quasi parfait. Il y avait de l'agressivité, de la réussite, du talent, du contrôle ... bref ! tous les ingrédients pour une très bonne entrée en matière ! C'était de toute la volonté de l'équipe ... impressionner l'ennemi par une première charge décisive. La saut sentait la poudre ! Nous avions le couteau entre les dents et le sabre au clair. Après une sortie bien maîtrisée (on verra que ce sera notre talon d'achille par la suite), les boosters se mettent en action. Les mouvements sont clairs, nets, précis ... une symphonie ! Quand nous nous posons, le sourire se voit sur nos visages. Petite anecdote : Clement a subi une ouverture assez rude et ne se souvenait plus du saut ... C'est Erwan qui lui rappela le programme ! Une chance que ce se soit passé après le saut ...

Voici donc la vidéo de cette fabuleuse première manche.

Les américains, il y a un mois, nous avaient toisé de haut lors de deux manches réalisées à distance contre notre équipe lors de la Coupe de France au Blanc. Pour être franc, ils nous avaient "bananés" ... Nous avions quelques circonstances atténuantes mais tout de même. M'est avis que cette première manche les a quelque peu refroidis. Ils ont certainement du se dire qu'il fallait augmenter leur rythme de vol. Lors de la deuxième manche, pendant un bloc 6 (Etoile-Etoile), deux binômes s'accrochent et les entravent dans leur performance. Ils scorent 17 points tandis que nous reéditons notre symphonie avec un superbe 20 points malheureusement sanctionné pour une faute vidéo très sévère en sortie d'avio qui nous pénalise d'un point. Nous devions prendre 5 points d'avance et nous n'en prendront que 4 ...

Voici les images de notre deuxième manche donc qu nous a été comptée 19 au lieu de 20. Notée que déjà nous avons eu un petit souci en sortie...

Je suis désolé mais durant la bataille je n'ai pas eu le coeur à prendre des photos de nous. Cet article sera donc légèrement incolore ...

Donc je reviens à notre troisième manche qui se préparait. Nous étions soulagés de nous imposer ainsi ... Nous nous attendiuons à un combat beaucoup plus rude dès le départ mais notre volonté de vaincre nous donna l'énergie nécessaire pour aller sus à l'ennemi et lui imposer notre rythme ...

Afin de vous divertir un peu sur ces épisodes, je vous livre ici une vidéo que j'avais faite pour nous galvaniser un peu avant la compétition, nous redonner courage, éventuellement donner le ton et énoncer notre crédo. Elle a été mise sur notre page FB mais je vous la livre ici.

Et oui ... nous sommes capables du meilleur ... comme du pire. L'état de grâce vient et s'en va au grès des heures, des humeurs, de je ne sais quels astres ou bien des énergies mentales des uns et des autres ...

Nootre troisième manche fut moins bonne et nous offrions l'opportunité à l'ennemi de nous reprendre deux points. C'est trop. Notre fabuleux bloc 5, que d'habitude nous réussissons fort bien, a capoté dès le premier cycle, nous faisant perdre un point en rythme par rapport à nos concurrents. Et comme un malheur ne vient jamais sans un autre, nous perdons un point à cause d'une faute vidéo, s'ajoutant ainsi à celle reçue de manière injustifiée lors de la deuxième manche. La frustration de ne pas avoir pu s'exprimer pleinement, surtout après deux belles premières manches, nous échaudait quelque peu.

Alors que nos estomacs commençaient à crier famine, le micro annonça la mise en route d'une 4 ième manche ... Cette nouvelle nous fit plaisir finalement car nous ne voulions pas rester sur notre faim justement ... Nous nous remîmes dans l'état d'esprit qui nous avait tant réussi lors des deux premières manches, c'est à dire "conquérant", et nous fîmes une belle 4 ième manche où nous reprîmes un point aux américains. 21 contre 20. On ne nous accorda pas le 22 ième point qui apparaissait pourtant clairement au "freeze frame", c'est à dire à l'image figée sur l'écran lorsque le chronomètre s'arrête de décompter. Il appartient alors aux juges d'accorder ou non le point à l'équipe qui apparait sur leurs écrans. C'est là qu'apparait une certaine subjectivité lors du jugement ... dès fois ça passe, dès fois non ! Et dire que tout ceci se joue à quelques dixièmes de secondes ...

Pas mal notre saut non ? Nous étions à la fois contents de nous mais en même temps un peu frustrés de ne pas avoir creusé un peu plus l'écart ... Sans ces deux fautes vidéos nous aurions eu un petit volant d'oxygène qui aurait évité certains déboires le lendemain ...

Pendant que nous rentrions à l'hôtel dans un bus complètement pourri et défoncé de partout (voyage 1h30 ... avec un beau mal de mer à la fin ...), Mathieu Bernier continuait sa compétition à 4 avec son équipe le VR4 France ... Mathieu est le seul athlète de la délégation française à mener deux fronts  de front ... Pardon pour cette expression un peu lourde et redondante mais tel est bien le cas ! Mathieu fait la compétition en VR8 et VR4 avec dans chacune des deux disciplines la médaille d'or comme objectif. Mathieu rentre de la DZ à 22h après ses manches de VR4 et dois être dans le bus le lendemain à 6h30 pour débuter la compétition à 8 ...

Journée du 3 août 2010

Notre deuxième journée de compétition prenait un ton légèrement différent en cette matinée encore très chaude d'un été caniculaire Russe. Le ciel était encore très laiteux et chargé... Au programme du jour deux sauts rapides donc difficiles mentalement !

Nous attaquons la 5 ième manche avec ambition et sérénité mais notre enthousiasme nous a fait basculer dans le côté obscure de la Force ... Nos blocs 12 ont tourné vite mais l'énergie cinétique étant fonction de la vitesse au carré ... notre "Hour glass" (C) s'en trouva quelque peu mal construit du fait de l'inertie apportée par le bloc. Résultat : même score que les américains. Notre petit point supplémentaire potentiel s'est évaporé dans ces constructions hasardeuses de la figure libre "C" qui nous permettait néanmoins de retrouver nos places pendant le saut.

La 6 ième manche comportait un programme dit de libre c'est à dire très rapide ... peu de technique finalement mais un saut plutôt "mental". Après une belle sortie rapide et propre et un enchainement correct des deux points suivants nous avons voulu "attaquer" un peu trop vite avant d'avoir terminé le premier cycle ... Résultat : le bloc 1 s'effectue mal et un binôme n'a pas ses grips à l'arrivée. Nous serons pénalisés d'une faute pour figure incomplète et une faute pour l'inter mal montré (les figures doivent être totalement séparées et montrées clairement aux yeux des juges). Cet incident nous retarde finalement alors que nous avions voulu accélerer trop tôt. Nous sommes pénalisés de deux fautes, ramenant notre score à 25 au lieu de 27 comme les américains, nous faisant reculer de deux points notre avance si chèrement gagnée la veille ... Ah l'impétuosité française ... quand tu nous tiens !

L'équipe pris un bon petit coup au moral. L'inverse serait anormal ... Est-ce que cela peut expliquer l'incident de la 7 ième manche ? Pour une raison encore inconnue, nous avons raté notre sortie. Nous sommes passés à deux doigts de la catastrophe il faut l'admettre ! Derrière le saut s'enchaine tant bien que mal et nous perdons encore deux points face aux américains qui scorent un 20 points contre 18 pour nous ... nous reculons encore d'un point en passant derrière l'équipe américaine qui prend une avance d'un tout petit point sans coups férir.

Le micro sonna l'armistice ... nous avions à nous regrouper pour rebâtir un plan d'attaque et une cohésion ... La journée du 4 août risque d'être décisive .

 

Nous avions prévu que la compétition serait rude ... qu'elle se jouerait autour des 21 points de moyenne et que nous irions sans doute jusqu'aux tirs au but. Après ces 7 manches tout est à refaire ... Il nous reste 3 sauts pour prouver que nous pouvons être les meilleurs et ne pas nous battre nous même !

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire ?

Martial Ferré

 

Copyright Véloce parachutisme / août 2010